Fonctionnement du PRS (explications simplifiées)

 

Né au début des années 50, le PRS (Poste tout Relais à transit Souple) restera le must de la technique des postes d’aiguillage à la SNCF jusqu'à la fin des années 80. Pour l'exploitant, le PRS est composé d’un clavier de commande (ensemble de boutons d’itinéraires à réitération) et d’un TCO (Tableau de Contrôle Optique) permettant de suivre les circulations, la position des aiguilles et la fermeture des signaux de protection (entre autres). Tous les enclenchements de sécurité sont réalisés électriquement par des relais de sécurité. Ce poste est assez simple d’utilisation et permet surtout d’enregistrer quelques itinéraires un peu en avance. Les explications qui suivent ne concernent que les bases de la commande et du contrôle des itinéraires applicables à l'exploitation d'un réseau de trains miniatures. Dans la réalité, c'est un peu plus complexe.

Pour « commander » un itinéraire, il suffit d’appuyer sur le bouton correspondant. Si aucun autre itinéraire sécant, divergeant ou convergeant n’est formé, l’itinéraire se forme : les aiguilles se mettent dans la bonne direction et le signal carré de protection s’ouvre (Je simplifie !). Le voyant de l’itinéraire s’allume au fixe. L’itinéraire est détruit (effacé) automatiquement par le passage du train (DA). Pour détruire l’itinéraire manuellement (DM), un deuxième appui sur le bouton de commande suffit (comme un télérupteur pour allumer ou éteindre une lumière chez soi). La DM ne se produit que si la circulation n’est ni à l’approche du carré, ni en train de parcourir l’itinéraire. Le système d'enclenchement de transit est un peu long à expliquer. Pour simplifier, disons qu’il interdit la manoeuvre des aiguilles situées en aval du train sur l’itinéraire qu'il emprunte et cet enclenchement se libère lors du passage du train au fur et à mesure de la libération des aiguilles derrière lui, permettant ainsi la formation d’un des itinéraires qui était incompatible avec celui que le train empruntait.

Le PRS possède des fonctionnalités très utiles dans un grand poste telles que le tracé permanent, l’enregistrement et le sur-enregistrement en facilitant la gestion des circulations.

Il y a deux manières de commander la formation d’un itinéraire. Pour les itinéraires les plus empruntés, il existe deux boutons de commande distincts : DA et TP. On peut le former en DA (Destruction Automatique) et l’itinéraire se détruit après le passage de la circulation. Il est donc formé pour une seule circulation. Si plusieurs circulations doivent emprunter l’itinéraire, on le forme en TP (Tracé Permanent) et il reste formé jusqu’à sa destruction manuelle par appui sur le bouton DA. Il est possible de modifier le régime en appuyant sur le bouton TP pour passer l’itinéraire en DA. L’aiguilleur fait ce geste juste avant le passage de la circulation précédent celle qui doit emprunter un itinéraire différent. Il peut alors « enregistrer » cet itinéraire. Il appui sur le bouton de commande correspondant. Le voyant de l’itinéraire clignote indiquant que l’itinéraire est enregistré et non formé. L’itinéraire se formera dès la destruction du premier itinéraire par le passage de la circulation précédente.

Le sur-enregistrement consiste à enregistrer l'It A-B en TP alors que l'It A-B est tracé en DA et l'It A-C est enregistré. Cela permet de faire passer un train sur un itinéraire direct (A-B en DA) puis un autre sur l'itinéraire en voie dévié (A-C en DA) et de rétablir ensuite l'itinéraire en voie direct (A-B en TP). Pour mieux comprendre le sur-enregistrement, quelques dessins s’imposent :

 

Schémas:

 

1 - Situation de départ : aucun It formé ou enregistré (boutons It éteints)

Surenr 00        

2 - Formation It A-B en DA pour le train N° 1

Surenr 01

3 - Enregistrement It A-C en DA pour le train N° 1 avant le passage du train N° 2

Surenr 02

4 - Sur enregistrement It A-B en TP pour le train N° 3

Surenr 03

5 - Passage du train N° 1 de A vers B suivie de la destruction de l'It A-B (DA) puis formation de l'It A-C en DA

Surenr 04

6 - Après passage du train N° 2 de A vers C destruction de d'It A-C puis formation de l'It A-B en TP pour le train N° 3 et les suivants pour la même destination.

Surenr 05